HYPNOCRÉALIVRE / HYPNOSE ET INTUITION / CONCLUSION : LA PRATIQUE

Dernière Partie pour ce petit projet HypnoCréaLivre, merci de vos interactions.

Conclusion : La pratique

L’intuition, comme je vous le partage dans ces quelques mots, n’a rien de magique. Nous pouvons la développer. Nous avons simplement à pratiquer. Comme l’auto-hypnose et plus généralement les disciplines que vous aimez. Il y a une discipline du quotidien. Il est parfois difficile de rester motiver quand il n’y a pas d’enjeu. Vous avez remarqué que je vous demande justement une utilisation sans attente. Comment avoir la foi si ce que l’on gagne ne nous passionne pas ? C’est le principe des retours sur investissement. Vous misez, mais la somme “gagnée” est trop basse pour la considérer. Vous allez vous mettre en meta position. C’est une sorte de dissociation qui vous permet de prendre les paramètres de façon globale. Vous souhaitez avancer dans votre intuition. Vous souhaitez limiter les déceptions. Vous souhaitez avoir de plus en plus de résultats concluants. Il est donc nécessaire de pratiquer fréquemment. Seulement si à chaque fois, c’est un échec qui vous implique trop. Qu’allez-vous faire ? Certainement, cesser d’utiliser l’intuition qui est un outil inutile dans votre cas. Vous allez ancrer l’idée que vous avez une mauvaise intuition. Que l’intuition, c’est des foutaises ou pour les autres. La répétition est une chose que vous ne pouvez pas éviter. Iriez-vous miser sans cesse des sommes colossales à la roulette ? En général, vous préférez faire utiliser des petites sommes, n’est-ce pas ? Si vous perdez, vous recommencez et vous prenez plaisir quand il y a des gains. Même si ces derniers sont faibles. Un shoot de dopamine et c’est reparti. Si vous doutez, beaucoup d’entre vous aiment un simple like sur une publication. Alors, imaginez si c’est un like sur votre démarche d’intuition. Pour continuer sur le jeu que votre euro est sur le bon chiffre. Vous allez être dans un état qui vous galvanisera.

Mettez-vous quotidiennement dans votre espace de dialogue intérieur. C’est un moyen de pouvoir y retourner rapidement. Notre pratique implique notre action. Ne soyons pas dans la dimension passive de l’intuition comme élément qui est extrinsèque à notre personne. C’est agréable de se dire que maintenant qu’on a l’intention et la conscience, tout fonctionnera. Comme parfois une thérapie, maintenant que tu sais où tu comprends, c’est bon. En réalité, le pourquoi ne remplace pas le comment. Cela ne veut pas dire que sans votre transe intuitive, il n’y aura pas des informations. Notre volonté de conserver l’énergie pourrait se dire, c’est bon. C’est un peu comme un sportif qui fait une perf une fois, rarement il la reproduira s’il ne maintient pas son travail. Ça n’empêche pas, néanmoins des résultats parfois étonnants, suite à une période de pause. Comme les muscles, l’esprit à besoin de récupération.

Si vous jouez avec votre intuition quotidiennement, laissez-vous deux jours pour ne plus y penser. Juste, observez-vous, peut-être que vous verrez que vos comportements changent.

Quand nous travaillons sur une forme d’auto-hypnose, nous évoluons. Votre pratique va certainement vous permettre d’aller bien plus loin que vous ne le pensiez. Si votre motivation est d’être intuitif, c’est génial. Pourquoi souhaitez-vous l’être ? Dans quel domaine ? Et quel en sera le bénéfice ? À mesure que vous affinerez vos compétences, vous allez modifier votre façon d’agir. Vous allez également développer une autre perception des choses. Vous formerez une croyance nouvelle ou tout du moins une mise à jour de ce que de celles que vous aviez. Comme une personne qui commence de la musculation, elle va changer sa façon de marcher, de s’alimenter comme elle va développer des perceptions différentes sur différents domaines de sa vie. Plus que le simple plan de l’intuition, faites un pas de recul et imaginez vers quoi cela mène. Peut-être avez-vous déjà pratiqué les chapitres précédents. Il se peut que des questions se soient posées ou des étonnements. Il est tout aussi possible qu’il y ait des émotions plus ou moins positives. Tout ce que vous avez mis en place d’un point de vue physique, intellectuel ou émotionnel a déjà changé votre plan de conscience des choses. Sur le sujet de l’intuition ou sur sa réalité pour vous. C’est l’expérience, la pratique qui offre cette perspective. Si vous ne faites que lire, vous allez valider des croyances, certes. Est-ce que vous allez “réaliser”, mettre à l’épreuve du réel, cette dernière ? Comme dans toutes les facettes de l’hypnose, je ne demande pas de croire. La croyance doit être la résultante des actions vécues par tous vos sens (même si biaisée). Vous allez même au travers de votre expertise, développer vos propres exercices. Mettez les choses en place, jouez, analysez et corrigez. Faites confiance à votre feeling… Voire votre intuition.

Be One
Pank

HYPNOCRÉALIVRE / HYPNOSE ET INTUITION / CHAPITRE 8 : LA RESPONSABILITE

Hello,
On continue ce petit essai HypnoCréaLivre.
Be One
Pank
Chapitre 8 : La responsabilité
Quand nous avons une intuition, nous savons que nous prenons une décision. Cette transe nous apporte une information et de plus en plus spontanément nous allons prendre une option. La résultante sera plus ou moins satisfaisante. Il se peut qu’une intuition sur un sujet ne prenne pas en compte les conséquences connexes. À force d’avoir voulu l’idée du super pouvoir, nous nous sommes enfermés dans un absolu. Nous pourrions avoir eu l’intuition juste de ne pas prendre un chemin bouché, mais tomber en panne d’essence vu l’absence de station d’essence sur l’autre. Une fois de plus notre capacité à écouter et à agir n’empêche pas l’imperfection des conséquences. Pour autant, nous pouvons jouer avec ces conséquences. Elles ne sont pas toujours ce que nous souhaitions, mais être intuitif ne signifie pas être dans le juste. Comme je vous le partageais, l’intuition reste neutre, les conséquences sont filtrées par la transe dans laquelle nous restons. Restez dans l’idée que ce qui se passe est de notre responsabilité. Nous sommes notre intuition. Nous pouvons petit à petit ranger l’intuition comme une compétence en plus. En aucun cas, elle ne devient le graal sur les événements à venir ou les solutions à avoir.
Notre transe intuitive pourra néanmoins progresser en qualité, comme nous l’avons abordée. Plus nous acceptons les conséquences de notre écoute, plus nous allons peaufiner nos décisions. On pourrait avoir une bonne intuition, mais ce n’est pas le bon moment. Nous pouvons facilement associer l’intuition à la temporalité présente. Pourtant, si nous prenons les dynamiques de marché, nous pouvons avoir la décision d’attendre. Comme un flash qui demande de patienter. Remettre notre intuition sur une ligne du temps, nous permettra de trouver également un placement sur notre responsabilité.
Exercice 5 :
1- Faites comme si vos paupières étaient collées jusqu’à ce que VOUS DÉCIDIEZ que vous ne VOULIEZ plus les ouvrir. Quand vous êtes dans cette attitude d’amusement, comme pendant l’enfance, vous jouez le jeu d’essayer d’ouvrir les yeux et surtout NE PAS les OUVRIR.
2- Une fois le test validé par le jeu, vous vous dites que vous pouvez ouvrir les yeux et VOUS DÉCIDEZ de les OUVRIR, puis les refermez.
3- Vous décomptez de 10 à 1, avec une grande expiration à chaque chiffre et une idée de vous plonger dans un ESPACE de DIALOGUE INTÉRIEUR.
4- Imaginez-vous sur une ligne du temps. Répétez-vous : “Mes intuitions peuvent être juste dans un présent immédiat, comme un futur proche”.
5- Imaginez quel délai vous estimez que votre intuition peut-être valide. Conditionnez-vous à ne valider cette intuition que sur quelques minutes ou quelques heures.
6- Projetez-vous dans un scénario où vous avez une intuition immédiate et prenez un instant pour voir vos ressentis, vos marqueurs… Puis faites de même avec une intuition future…
7- Répétez-vous : “je développe de plus en plus de finesse quant à l’écoute et l’exploitation de mon intuition”. “Je suis responsable de la façon dont je l’exploite et de ses conséquences”.
8- Comptez de 1 à 10 en vous suggérant entre chaque chiffre que vous jouez avec plaisir de développer votre intuition. À 10, ouvrez vos yeux.
Plus vous allez développer votre transe intuitive, plus vous serez clair avec vous-mêmes. Souvenez-vous, vous êtes la personne responsable de ces intuitions. Vous pouvez en faire un outil passionnant dans votre quotidien. Vous pourrez l’appliquer à toutes les activités que vous souhaitez. Dans un premier temps avec les jeux et avec vos marqueurs. Vous deviendrez suffisamment expert de vous en faire une routine.

Be One
Pank Hno

HYPNOCRÉALIVRE / HYPNOSE ET INTUITION / CHAPITRE 6 : L’ECOUTE

Chapitre 6 : L’écoute

Plus nous allons développer notre intuition, plus nous allons constater que nous ne sommes pas particulièrement talentueux à l’écoute. Nous n’avons pas appris à écouter, seulement à parler. Si c’est déjà une mission difficile de communiquer avec les autres, c’est encore plus difficile de le faire avec soi-même. L’intuition est une forme de communication, elle nous est interne et plus nous apprenons ses codes, plus elle peut être efficace.
Seulement comme nous l’avons remarqué précédemment, nous vivons dans le doute et il arrive souvent que nous brouillions les messages. Nous savons que même quand nous parlons aux autres, nos communications sont souvent peu claires et nous faisons confiance à l’interprétation des autres pour nous comprendre (violation des métamodèles). Nous parvenons à avoir parfois plus confiance dans les échanges avec les autres que celles tout aussi branlantes, avec nous-mêmes. C’est pour cette raison que nous prenons des jeux comme base de notre cheminement, pour faire des gammes et nous habituer à différentes formes de messages. Nous apprenons à reconnaître les informations utiles, les éléments qui sont associés à nos envies ou nos peurs. S’écouter c’est aussi valider les choses. Combien d’entre vous, ont eu une intuition claire, concernant quelque chose à prendre ou, vous diriger vers un lieu ? Vous avez certainement pensé que c’était une pensée parasite, sans aucun intérêt, ce qui a entraîné une mise au cachot de l’idée. Conclusion, vous vous êtes retrouvé dans une situation évitable, quelques heures ou jours plus tard, alors que vous aviez eu les informations en avance. Notre intuition, c’est un peu notre agent secret qui nous fait des rapports des données actuelles. Parfois, elles vont être caduques parce que de nouveaux éléments s’y sont ajoutés, néanmoins la source est souvent assez fiable.
Avez-vous remarqué à quel point vous pouvez être sceptique de vos propres feelings ? Vous manquez parfois cruellement de confiance dans ce que vous pouvez percevoir, voire vous coupez toute communication avec vous-même. Pourtant, il vous est sûrement arrivé de prendre attention à cette petite voix qui vous fait revenir à la maison, parce que vous venez de constater que vous avez oublié quelque chose, sans même vérifier dans le sac. C’est des moments où il n’y a ni doute ni réflexion.
Quelle est la différence entre ces instants où vous savez que vous devez revenir quelque part et les idées qui surgissent en vous ? Prenez un instant pour y penser.

Exercice 5 :

1- Faites comme si vos paupières étaient collées jusqu’à ce que VOUS DÉCIDIEZ que vous ne VOULIEZ plus les ouvrir. Quand vous êtes dans cette attitude d’amusement, comme pendant l’enfance, vous jouez le jeu d’essayer d’ouvrir les yeux et surtout NE PAS les OUVRIR.
2- Une fois le test validé par le jeu, vous vous dites que vous pouvez ouvrir les yeux et VOUS DÉCIDEZ de les OUVRIR, puis les refermez.
3- Vous décomptez de 10 à 1, avec une grande expiration à chaque chiffre et une idée de vous plonger dans un ESPACE de DIALOGUE INTÉRIEUR.
4- Prenez un instant pour vous souvenir d’une ou deux fois où, vous avez fait demi-tour (quelques pas) pour prendre quelque chose qui vient de vous passer par la tête. Une fois que vous êtes dans ces mémoires, respirez profondément et analysez comment cela vous vient.
5- Quand vous avez la sensation, l’idée et clairement ce ressenti, vous allez simplement l’associer à votre marqueur.
6- Répétez-vous que ce que vous avez déjà vécu des multitudes de fois et imaginez que vous nourrissez votre capacité intuitive à parler de la même façon, cette certitude. Cette association, vous ramène à des références réelles et donc facilite les votre accès à l’intuition.
7- Comptez de 1 à 10 en vous suggérant entre chaque chiffre que vous jouez avec plaisir de développer votre intuition. À 10, ouvrez vos yeux.

Pensez-vous que vous souhaitez vous écouter ou préférez-vous constamment vous mettre en mode sourdine ? Et si pendant l’écoute, les informations ne vont pas dans votre sens, qu’allez-vous décider ?

hnohypnose #hypnose #hypnothérapie #ecriture #partage #hypnosophie #intuition #développementpersonnel #transe #psychologie #psychothérapie

HYPNOCRÉALIVRE / HYPNOSE ET INTUITION / CHAPITRE 5 : LE DOUTE

Chapitre 5 : Le doute

Il est complètement naturel de se poser cette fameuse question : est-ce que c’est mon intuition ou mon intention qui mène le jeu ? Tant que la question n’est pas est ce que c’est mon intuition ou moi qui donne les réponses ? Votre intuition, comme votre transe ou comme les partitions de votre personne, restent VOUS. Nous sommes automatiquement dans le doute dans les premiers temps. L’erreur commune est de vouloir aller trop vite sans se créer une base de données accessibles. Comme une confiance excessive dans le subconscient (comme parfois en hypnose), nous allons vers des tests “importants” sans avoir conditionné notre psyché.

Ce n’est pas parce que nous savons naturellement courir que nous irions immédiatement en compétition d’athlétisme. Nous allons devoir prendre des bases et nous donner des points de référence sur notre façon de fonctionner.

Même si nous créons des suggestions sur notre marqueur ou notre capacité à prendre les décisions, nous allons devoir le répéter afin de l’ancrer (et le maintenir dans le temps, en le nourrissant). Je vous incite à jouer constamment avec des éléments sans enjeu. Plus vous allez être en attente, plus vous allez orienter inconsciemment vers ce que vous souhaitez recevoir comme retour.

C’est d’ailleurs pour cette raison que lorsque l’on bosse en voyance ou en médiumnité, nous évitons de tirer des cartes sur des personnes que nous connaissons trop. J’avais même constaté que je préférais faire des tirages en ligne. Pour éviter de me faire influencer par un timbre de voix ou une présence.
Quand nous sommes dans un désir ou une intention pour que les choses aillent dans notre direction, nous nous biaisons naturellement soit en amont soit à postériori. On peut d’ailleurs garder en tête que certaines de nos intuitions peuvent simplement être des biais de notre cerveau. Ces histoires que nous voulons croire.

Exercice 4 : Jouer que sur des éléments sans intérêt

Amusez-vous toute la journée à tenter de savoir ce qui peut se passer sur la route que vous allez prendre, savoir qui va vous appeler dans la journée, la tête d’un de vos futurs clients, le nombre de personnes portant un vêtement spécifique ou roulant dans un type de voiture.

Soyez limite dans de “l’inintéret” de ces objectifs, pour n’avoir que des prises d’informations et nullement des émotions associés avec succès ou échecs.

Profitez pour peaufiner ou découvrir des marqueurs spontanés. Étudiez également votre dialogue interne : est-ce que j’ai une information unique ? Est-ce que j’ai une autre info secondaire qui arrive ? Laquelle a eu juste : il y en aura toujours une juste sur des notions OUI/ NON. Dès lors, vous allez apprendre votre process d’intuition et à quelle info, vous pouvez vous fier.

Vous avez certainement remarqué que nous sommes assez changeants quand nous avons des choix. Nous avons tendance à voir le négatif (processus naturel) donc il est fréquent que quand nous devons décider, nous ayons toujours l’impression que nous soyons dans le faux, surtout quand c’est des notions inconnues : des plats, des goûts, des expériences nouvelles, etc.

Dès lors on a un GO d’un côté puis une sensation qui monte en avançant qui nous crie NO GO. Dans notre recherche à développer une transe intuitive, c’est un paramètre que nous devons prendre le temps de comprendre. Et c ‘est variable en fonction des personnalités. Je vous invite à étudier des modèles de typage de personnalités comme le MBTI, les énnéagrammes ou le Process com. Vous y verrez des caractères qui gèrent des pulsions naturelles, plus vous allez vous connaître, plus vous allez prendre en compte cette facette de votre personne dans l’intuition, plus vous allez savoir quelle information prendre en compte. Une fois de plus, c’est l’exercice et les statistiques de “réussite” qui qualifieront votre modèle.

Doutez pendant des jours et des semaines, c’est une excellente chose, prenez en compte vos informations, développez des points de référence, soyez en écoute des marqueurs et des décisions fluides que vous prenez. Vous allez “savoir” ce qui est ok et ce qui est non ok. Exercez-vous dans le plaisir et le fun.

hnohypnose #hypnose #hypnothérapie #ecriture #partage #hypnosophie #intuition #développementpersonnel #transe #psychologie #psychothérapie

HYPNOCRÉALIVRE / HYPNOSE ET INTUITION / CHAPITRE 4 : LES DECISIONS

Hello,

On continue ce petit essai HypnoCréaLivre.

Be One

Pank

Chapitre 4 : Les décisions

Dans notre zone de dialogues, nous allons devoir mettre en place des décisions. Est ce que j’écoute ce que je ressens ou est ce que je mets de côté ? Dans un premier temps et pour le jeu, je vous invite à valider à 100% .

Pourquoi ? Simplement parce que pour apprendre à décider avec votre intuition, il faut s’habituer aux différents types de réponses qu’elle vous propose. Et autant le dire c’est rarement 100% dès le départ, d’autant plus que l’objectif est d’en faire un allier pour la vie et pas simplement un passage.

Vous pouvez classer les retours de vos décisions comme les feux tricolores, les bons résultats en vert, les éléments qui imposent trop de rationalisation en orange et quand on passe à côté en rouge. À mesure que nous allons avancer dans plus d’expertise, il faudra être capable de décider en fonction des situations et des enjeux si nous allons miser sur notre intuition ou pas. Avons-nous suffisamment de références dans notre bibliothèque ? Nous allons nous rendre compte qu’à mesure où les voyants seront en vert, il y aura de plus en plus de spontanéité. Il arrivera même que les intuitions deviennent de plus en plus claires. La raison est simple, nous aurons de plus en plus accès aux informations clefs pour que nous puissions prendre notre décision. Nous proposons en somme une suggestion pendant notre transe, d’obtenir des outils de décisions orientés vers du constructif et du positif. Plus nous allons l’exploiter, plus nous allons l’ancrer.

Mais, si vous commenciez à réagir et décider simplement avec votre intuition, à votre avis comment allez-vous vivre sans la pleine conscience de vous-même ?

Posons-nous un instant, est-ce que vous aimez ne pas être maître de votre quotidien ? Si vous vous mettiez en mode automatique pour vivre, qu’est-ce que vous éprouveriez ? Cette question peut être anodine, mais il est essentiel de prendre en compte les deux versants de la pièce intuition. Si je peux pressentir et agir spontanément, est-ce que je suis encore le capitaine de mon navire ? Les intuitions sont neutres et informationnelles. Souhaitez-vous y obéir ou avoir l’opportunité de décider en fonction des situations ? Avez-vous déjà remarqué qu’il nous arrive de “saboter” des actions que nous mettons en place parce que notre envie/attente peut ne pas correspondre à ce que nous allons recevoir ? Il est normal d’avoir peur de ce que nous souhaitons, sachant que nous nous dirigeons vers un inconnu. C’est pour cette raison qu’une fois l’envie infantile d’être plus intuitif, dépassée, les raisons et les motivations pour le devenir nous permet un travail sur soi.

Nous allons continuer avec un exercice d’autohypnose/méditation active pour développer une volonté d’assumer l’expérience intuitive.

Exercice 3 :

1- Faites comme si vos paupières étaient collées jusqu’à ce que VOUS DÉCIDIEZ que vous ne VOULIEZ plus les ouvrir. Quand vous êtes dans cette attitude d’amusement, comme pendant l’enfance, vous jouez le jeu d’essayer d’ouvrir les yeux et surtout NE PAS les OUVRIR.

2- Une fois le test validé par le jeu, vous vous dites que vous pouvez ouvrir les yeux et VOUS DÉCIDEZ de les OUVRIR, puis les refermez.

3- Vous décomptez de 10 à 1, avec une grande expiration à chaque chiffre et une idée de vous plonger dans un ESPACE de DIALOGUE INTÉRIEUR.

4- Suggérez dans votre espace : « À mesure que je développe mon intuition, que j’ai de plus en plus de signaux de mon marqueur, j’assume les décisions que je prends avec ses informations”

5- Utilisez une image mentale dans laquelle vous avez une intuition et que vous décidiez de la suivre. Qu’importe qu’elle soit juste ou pas, vous restez en mode découverte et plaisir de l’expérience.

6- Comptez de 1 à 10 en vous suggérant entre chaque chiffre que vous jouez avec plaisir de développer votre intuition. A 10, ouvrez vos yeux.

La manière dont vous allez cadrer votre prise d’informations et la réaction dont vous allez réagir dépend de votre posture vis-à-vis de l’intuition. La prenez-vous comme un élément qui fait partie de votre programme automatique ou un facteur supplémentaire à vos prises de décision. Cette orientation ouvrira une variable à prendre en compte dans le travail d’intégration de cette faculté.

#hnohypnose#hypnose#hypnothérapie#ecriture#partage#hypnosophie#intuition#développementpersonnel#transe#psychologie#psychothérapie

J’aime

Commenter

Partager

Hypnose et Intuition #1 : Réflexions et Exercices Pank HnO / HypnoCréaBook Été 2022 / Chapitre 3 : Les deux facettes de l’intuition

Hypnose et Intuition #1 : Réflexions et Exercices
Pank HnO
HypnoCréaBook Été 2022

Maj 19 Août 2022

Chapitre 3 : Les deux facettes de l’intuition

Pour rappel, l’intuition n’est pas l’instinct. Les différentes expériences traumatiques que vous avez vécues vont vous permettre de compléter votre bibliothèque de références. Néanmoins quand la transe devient inconsciente, c’est-à-dire plus corporelle que psychique, nous retournons dans la dynamique de l’instinctif. Comme je vous le soulignais précédemment, en fonction des systèmes dans lesquels nous évoluons, nos programmes naturels peuvent s’affiner ou s’endormir. Quand nous ne faisons que vivre dans le danger, il y a une partie corporelle qui peut nous donner des signaux, et souvent nous ne conscientisons pas, nous agissons spontanément, c’est l’instinct.

Si nous parvenons à prendre de la distance avec la situation, sans déclencher une transe fermée corporelle : nous pouvons écouter le message dans l’espace de dialogue et DÉCIDER. Nous entrons dans de l’intuition.

Plus une personne aura vécu de traumatismes, plus elle aura pu désactiver les triggers/gâchettes, plus elle aura, avec ces zones traumatiques, des intuitions.

Cependant, nous n’avons pas tous conscience des automatismes de nos traumatismes ou schémas blessants. Cette méconnaissance, nous fera activer automatiquement nos patterns instinctifs.

J’ai eu hier, une personne qui m’expliquait qu’elle ne fait que tomber sur des partenaires toxiques dans ses relations de couple. Quand je lui demande si elle sent que la personne est potentiellement une tare pour elle, elle me répond qu’elle ne préfère pas juger, pour ne pas se fermer.
Elle reste donc dans sa transe de séduction, avec peu de facteurs de jugement. Des informations émergent dans sa psyché, mais sont mises de côté. Elle se focalise sur une autosuggestion pour se poser avec un binôme.

Quand peut-elle alors percevoir les signaux de la toxicité ? Sa réponse fait écho à cette méconnaissance : quand elle se retrouve dans un état où elle n’en peut plus et qu’elle angoisse continuellement. En somme, au moment où son instinct de survie lui gueule de fuir ou de mettre fin à la relation.

Ne pas prendre en compte des intuitions, des informations qui sont facilement disponibles, pour répondre à ses autosuggestions, réactive la réponse instinctive.

Plus vous allez faire l’expérience de la justesse de l’intuition, plus vous allez corriger les mauvaises interprétations, plus vous allez prendre les décisions justes et éviter de réactiver ce que l’on va nommer le mode Instinct-Trauma.

Nous pourrions avoir l’illusion de croire que les intuitions, c’est BIEN. Nous aimons imaginer que c’est forcément quelque chose de POSITIF. Pourtant, l’intuition est NEUTRE, c’est comme un flash info qui dépose du contenu, sans y associer une intention.
Gardez donc à l’esprit que votre intuition peut vous entraîner dans des décisions peu agréables. Ne pas aller quelque part, refuser quelque chose, aller à l’inverse de ce que vous aviez l’habitude de faire ou contre l’avis de tous. Sur le papier, c’est assez simple à comprendre. Seulement, l’intuition, par rapport à la situation où elle intervient, peut vraiment pourrir les jours.

Les personnes que nous appelons voyants ou médiums, pour certains sont vraiment saturés de messages, de cause à effet, qui ne les concernent pas. Ces cas sont rares, bien sûr. Imaginez juste que vous receviez en masse des informations sans contextes, comme des spams dans votre mail. Parfois, il y a des messages valident. La difficulté est de savoir lesquels.

Dans un premier temps, définissez au mieux dans quel domaine et quand vous décidez d’être attentif à vos intuitions. Bien définir son marqueur et faire comme un bouton ON/OFF.

Quand vous avez confiance en votre intuition, vous êtes dans la justesse d’interprétation des informations disponibles à un temps T. Il est possible que l’action qui en découle ne soit pas agréable. Il se peut néanmoins que la conclusion soit positive. Changer ses plans, parfois vers une direction inconfortable, fait parti du jeu de l’intuition.
Ceci étant dit, j’ai pris des routes à l’intuition, sans suivre mon plan et je me suis retrouvé dans de belles galères.

Soyez bons avec vous, avec vos succès et échecs. Prenez le temps de développer et cadrer les différents aspects de votre intuition, sinon vous risquez de saturer. Diriger votre intention dans votre intuition.

Les intuitions restent neutres, vos sentiments de l’instant qui vont le colorer.

hnohypnose #hypnose #hypnothérapie #ecriture #partage #hypnosophie #intuition #développementpersonnel #transenprovence #psychologie #psychothérapie

Hypnose et Intuition #1 : Réflexions et Exercices Pank HnO / HypnoCréaBook Été 2022 / Chapitre 2 : Créer son marqueur

Nous avons observé que l’intuition comme la transe limite les notions trop intellectuelles. On peut dire que le subconscient mène la conversation (le Lead) avec le conscient. Nous pourrions nous interroger pour savoir si l’intuition est associée à l’instinct. Pour moi, ce sont deux choses différentes. Comme je vous l’ai proposé depuis le début de l’essai, l’intuition se développe avec le temps et l’expérience. Le temps de cumuler les informations, s’ouvrir et assimiler les différents facteurs et leurs conséquences. C’est pour cette raison que nous pouvons au travers de notre travail personnel le développer, voire l’affiner à très haut niveau. L’instinct, pour ma part, est un programme naturel, c’est un ensemble de compétences “animales” avec lesquelles nous sommes arrivées.

Même si les rapports systémiques et éducatifs peuvent les émousser ou au contraire les laisser en libre expression. L’instinct est un “processus viscéral”. Pour ceux qui connaissent ma cartographie de la transe (qui n’est pas plus juste qu’une autre), je vous ai défini le conscient et le subconscient, mais pas l’inconscient. Ce dernier est pour moi tout ce qui est associé au corporel, à ses automatismes de fonctionnement, au sympathique et parasympathique. L’instinct comme le fight/flight n’est pas une intuition, c’est un sentiment de survie qui entre en compte. L’intuition est associée à un ensemble de mémoires long-terme développé par l’expérience, donc le subconscient. Si les parents ont vécu un ensemble de problématiques pendant la grossesse par exemple, c’est plus des réactions hormonales, notamment de stress, que des mémoires (Dans le sens : souvenirs) mais des stimulus-réponses primitifs, donc plutôt instinctifs (inconscient).

Dans cet essai, mon idée est de vous permettre d’appliquer une pratique, qui retire le mysticisme. Vous me connaissez assez pour savoir que même si j’adore le monde ésotérique, je le trouve souvent trop orienté “pensées magiques”. Ce que j’aime avec l’hypnose, c’est que nous avons une discipline qui nous offre des expériences empiriques. Ces dernières peuvent être répétées avec des résultats assez proches à chaque fois.

Pour le second exercice, nous allons définir un marqueur. Si nous ne cherchions que des réponses rationnelles, nous pourrions en débattre pendant des semaines. L’intérêt est de se mettre en action et voir d’ici quelques jours/semaines, les retours que nous avons. Un conseil, développez le plus possible la CONFIANCE en SOI. Avoir confiance ne signifie pas que vous aurez toujours juste dans vos intuitions, mais au moins, vous vous laisserez le droit de vous écouter. Ce sont les corrections que vous allez mettre en place pour peaufiner votre ressenti, qui vous permettra de valider de plus en plus souvent et donc de nourrir la confiance en votre talent naturel.

Exercice 2 :

1- Faites comme si vos paupières étaient collées jusqu’à ce que VOUS DÉCIDIEZ que vous ne VOULIEZ plus les ouvrir. Quand vous êtes dans cette attitude d’amusement, comme pendant l’enfance, vous jouez le jeu d’essayer d’ouvrir les yeux et surtout NE PAS les OUVRIR.
2- Une fois le test validé par le jeu, vous vous dites que vous pouvez ouvrir les yeux et VOUS DÉCIDEZ de les OUVRIR, puis les refermez.
3- Vous décomptez de 10 à 1, avec une grande expiration à chaque chiffre et une idée de vous plonger dans un ESPACE de DIALOGUE INTÉRIEUR.
4- Demandez dans votre espace : “Je demande un élément Visuel, Auditif ou Kinesthésique qui me permettra de prendre attention à ce que je ressens ou pense. Ce marqueur est associé à mon intuition.” Vous pouvez avoir un flash ou une couleur, une voix ou un son spécifique, une sensation ou un ressenti spécifique. Attendez quelques secondes en orientant votre conscience sur ce que vous vivez. Si rien n’arrive au bout de 10 sec, recommencez jusqu’à ce que vous obteniez un résultat qui vous satisfait.
5- Utilisez une image mentale de vous en train de vivre des situations où vous souhaitez que votre marqueur se déclenche et imaginez que cela se passe.
6- Comptez de 1 à 10 en vous suggérant entre chaque chiffre que vous jouez avec plaisir de développer votre intuition. À 10, ouvrez vos yeux.

Pour les hypnotistes, vous posez un signal. Mettre en place un outil est simple, l’important est que vous puissiez l’exploiter et le renforcer. Pour l’avoir beaucoup testé, il y a des années, je l’appliquais sur la route pour savoir s’il y aurait tel type de voitures ou si tel ou tel feu allait passer au rouge ou pas. Des choses toutes simples que je pouvais faire à longueur de journée. Il y avait des périodes où mes intuitions étaient bonnes et je “nourrissais” mon marqueur avec une félicitation et une augmentation de confiance. Quand ce n’était pas bon, je cherchais à voir ce qu’il y avait de différent par rapport aux moments de réussite.
On peut toujours s’interroger si les bonnes réponses ne sont pas juste des biais de confirmation. Nous devons rester dans un certain bon sens et ne pas hésiter à faire des statistiques sur 30 tentatives dans la journée par exemple. Faites un petit carnet de bord, cela vous permettra de savoir comment les choses avancent.

Hypnose et Intuition #1 : Réflexions et Exercices Pank HnO / HypnoCréaBook Été 2022 (Maj 190822) / Chapitre 1 : Intuition ou Réflexion

Nous sommes tous doués d’intuition. Certains sont particulièrement à l’écoute de ce phénomène, d’autres en doutent. Si je vous disais que tout le monde est capable d’être voyant, certains pourraient en douter. Pourtant, il vous est sûrement arrivé de savoir ce qui va se passer dans la vie de certains de vos amis, en fonction de leurs comportements, de leur façon de s’exprimer. De même, vous avez déjà un ensemble d’informations avec l’expression corporelle et verbale de votre interlocuteur.

Nous stéréotypons les personnes et les situations, avec une capacité de généralisation que nous développons depuis notre enfance. Nous avons donc un répertoire complet de cause à effet, qui nous permet d’anticiper et de prévoir des réactions dans des échanges/situations. Plus nous le faisons, plus nous ajustons notre aptitude à associer des comportements avec des résultantes. Il est facile de dire qu’une personne alcoolisée à de fortes chances de ne pas être le meilleur pilote de la soirée. Notre exploitation spontanée des probabilités, nous offre la possibilité de prendre des décisions qui nous apporteront plus de positifs que de négatifs. Si en plus, nous prenons en plus en compte l’état d’esprit des personnes avec qui nous communiquons. S’ils sont dans une belle phase de vie, dans une déprime, un deuil ou sur un nouveau projet, nous obtenons des leviers sur les résultantes à venir de leur quotidien. Nous pouvons percevoir le futur positif, de certains, et plus obscur, d’autres.

Vous remarquerez que je vous décris des processus inconscients. Vous êtes rarement en mode “étude” logique et analytique des personnes et situations. Cela vous vient spontanément. C’est d’ailleurs pour cette raison que nous sentons ou pas l’ambiance d’un lieu ou la personnalité d’un inconnu. Plus nous développons des observations associées soit à des connaissances psychologiques ou des résultats empiriques, plus nous prenons conscience des patterns (c’est-à-dire des schémas comportementaux ou cognitifs) plus nous pouvons prévoir le futur. Une personne addictive va peut-être stopper une de ses fixettes, mais si elle ne fait pas un travail sur elle, elle reprendra une autre addiction à moyen ou long terme (peut-être encore toxique ou bénéfique, néanmoins en restant toujours accro).

Il est à noter que l’intuition est un phénomène particulièrement projectif. C’est NOTRE bibliothèque d’expériences, de connaissances et de conclusions, qui est le socle de notre capacité à ne pas cogiter. Pour faire confiance à son intuition, vous pouvez, dans un premier temps, laisser tomber toutes les rationalisations. Ces dernières, qui donnent un sens à ce que vous venez de percevoir, deviennent des histoires intérieures qui parasitent le message initial.

Exercice :

Amusez-vous à juste vous mettre en transe quelques minutes. Suggérez vous, pour l’heure qui vient, d’être plus en écoute de vos archives de connaissances. Puis n’agissez qu’avec la première chose qui vient en tête. Faites-le sur des petites choses du quotidien.

1- Faites comme si vos paupières étaient collées jusqu’à ce que VOUS DÉCIDIEZ que vous ne VOULIEZ plus les ouvrir. Quand vous êtes dans cette attitude d’amusement, comme pendant l’enfance, vous jouez le jeu d’essayer d’ouvrir les yeux et surtout NE PAS les OUVRIR.

2- Une fois le test validé par le jeu, vous vous dites que vous pouvez ouvrir les yeux et VOUS DÉCIDEZ de les OUVRIR, puis les refermez.

3- Vous décomptez de 10 à 1, avec une grande expiration à chaque chiffre et une idée de vous plonger dans un ESPACE de DIALOGUE INTÉRIEUR.

4- Une fois que vous y êtes dans cet ESPACE, simplement vous vous répétez 3 fois doucement : “Je vais pendant une demi-heure/une heure, écouter ce qui me vient spontanément en tête, dans le but de MAÎTRISER de mieux en mieux mon INTUITION.”

5- Utilisez une image mentale de vous en train de réagir à un signe pour décider ou faire une action/comportement / parole.

6- Comptez de 1 à 10 en vous suggérant entre chaque chiffre que vous jouez avec plaisir de développer votre intuition. À 10, ouvrez vos yeux.

Dans les transes, le facteur de jugement (ce qui nous permet de colorer les expériences) diminue. Cela ne signifie pas que ce que nous allons vivre dans notre dialogue intérieur sera illogique et irrationnel. Le conscient reste-là comme une sorte de Google traduction des concepts sémantiques vers les processus subconscients et inversement.

Dans un premier temps, tant que vous n’avez pas une juste exploitation de votre bibliothèque de références, les informations seront assez limitées. Avec les mois et surtout les validations/invalidations de ce qui est réellement votre intuition et non une histoire, vous aurez des éléments surprenants et parfois particulièrement détaillés.

hnohypnose #hypnose #hypnothérapie #ecriture #partage #hypnosophie #intuition #développementpersonnel #transenprovence #psychologie #psychothérapie

Projet Estival : HypnoCréaLivre #1

Hello,

je vous propose une petite interaction pour quelques jours ou semaines : L’hypnoCréaLivre

Le thème de cet été : l’intuition

Voici l’introduction de notre essai estival, j’attends vos questions pour petit à petit inclure les réponses dans cet écrit.

En souhaitant que ça vous apporte des idées et des réflexions productives.

Be One

Pank

Essai : Hypnose et Intuition

Introduction :

Est-ce que nous pouvons tous être intuitifs ? Est-ce que nous pouvons faire confiance à notre intuition ? Est-ce que cela est utile dans notre quotidien ? Est-ce que ce n’est pas un délire en mode new âge ? D’ailleurs qui aujourd’hui souhaite vraiment avoir de l’intuition ? Ah oui, peut-être les businessmen, les traders, les enquêteurs, les scientifiques, les chercheurs… les humains en somme.

Alors dans un premier temps qu’est-ce que l’intuition : déjà il y a une étymologie latine qui peut nous faire réfléchir : intueri qui signifie regarder attentivement.

Pour moi, hypnotiste, ça me donne l’idée de focaliser, et vous savez certainement que la focalisation est une induction (un processus) pour entrer en transe (communication entre le conscient et le subconscient el limitant le facteur de jugement). Dans la définition du Larousse on retrouve :

1 / Connaissance directe, immédiate de la vérité, sans recours au raisonnement, à l’expérience.

2/ Sentiment irraisonné, non vérifiable qu’un événement va se produire, que quelque chose existe.

Vous remarquez certainement qu’il y a cette notion de non-raisonnement. Si on reprend notre filtre d’hypnotiste. La connaissance se retrouve plutôt dans le subconscient ( mémoires à long termes, émotions, valeurs, croyances, pattern, économie d’énergie).

La raison est plutôt dans le conscient (logique, analyse, mémoire court terme et motivation). Vous le savez si vous aimez l’hypnose, c’est que certaines écoles cherchent à limiter (voire supprimer) le conscient pour mieux communiquer avec le subconscient. Vous avez certainement déjà entendu parler de l’écriture automatique, ou des signaux idéomoteurs, des techniques traditionnelles que nous aimons utiliser en séance, afin de limiter la verbalisation et laisser les réponses “spontanées” émerger. Cela ressemble beaucoup à la première définition, n’est-ce pas ?

En partant du postulat que l’intuition soit une capacité à se focaliser sur une idée et de les laisser émerger sans chercher à les rationaliser. Nous nous retrouvons dans ce qui se passe dans des régressions à la cause et recadrage direct que nous travaillons quotidiennement pendant nos consultations. La transe permettant donc un accroissement de ce que nous nommons l’intuition. Plus nous allons maîtriser cette dernière et nous sentir capables de l’orienter, plus notre état hypnotique pourra nous donner des informations sur des “possibles” à venir ou à décider. Nous nous retrouvons avec ce “sentiment irraisonné” de la seconde définition.

Alors, pourquoi ne pas passer quelque temps, cet été (ou après), à travailler sur le sujet ? Je vais vous proposer un “essai interactif”. Les chapitres dépendent de vos retours et questionnements (s’il y en a, l’été c’est aussi farniente). Tous les jours ou deux jours, je vous propose d’écrire un peu sur le sujet pour qu’à la fin du mois ou de l’été, nous ayons du contenu, pour avancer, chacun à sa façon sur sa voie d’intuition.

#hnohypnose #hypnose #hypnothérapie #ecriture #partage #hypnosophie #intuition #développementpersonnel #transenprovence #psychologie #psychothérapie