HnO Hypnosophie #211 : Les projections dans le quotidien et en cabinet Cas Johnny

Avec le décès de Johnny, nous pouvons constater un peu partout les projections que chacun peut se faire sur cet homme. C’est ce que nous faisons de façon moins appuyés au quotidien et ce qui se passe en cabinet.

Testez, observez et concluez par vous mêmes.
Les potentiels sont en vous.
La connaissance est Partage
Ne prenez que ce qui est bon et juste pour vous
Be One
Pank

Sites :
http://www.hypnosophie.net
http://www.hno-hypnose.com
http://www.laboratoire-hypnose.com

HnO Hypnosophie #67 : Posture du Praticien # 13 / Peut on rester soi même quand on est thérapeute ?

Nous commençons souvent la pratique de nos systèmes en estimant que nous avons trouvé pour quoi nous sommes faits. Pourtant est ce que nous devons être le même ‘nous’ que lorsque nous étions le bon ami, la bonne oreille, le bon conseil ?

Nous sommes devenus des professionnels, nous sommes dans un cadre de travail, nous avons accepté certaines logiques et contraintes de notre système. Dès lors pouvons nous rester nous mêmes à 100% ?

De mon point de vue, nous sommes obligés de trouver le ‘Moi Professionnel’, qui n’est pas le moi du quotidien.

La connaissance est partage.
Prenez soin de vous,
Be One
Pank

Site :
http://transe-forme.com/la-posture-du-praticien/

HnO Hypnose : Débuter l’Hypnose (Part 24) / Une première approche du Contre-Transfert


Dans la même dynamique que la notion de transfert, voici quelques points à prendre en compte pour le contre transfert.

Pour avancer de façon constructive dans la gestion de cet élément, il est intéressant de se faire superviser ou suivre une thérapie.

Vous trouverez d’autres vidéos sur des éléments importants à prendre en compte quand vous débuter l’hypnose sur http://transe-forme.com/debuter-lhypnose/

La connaissance est Partage
Prenez soin de vous
Be One
Pank

HnO Hypnose : Débuter l’Hypnose (Part 23) / Une première approche du Transfert

Voici une première approche du principe de transfert pour ceux qui débute l’hypnose.

Cela vous permettra également de réfléchir sur votre posture si vous souhaitez traiter vos partenaires proches comme la famille et les amis.
Pensez à associer posture et cadre thérapeutique.

Vous trouverez d’autres vidéos sur des éléments importants à prendre en compte quand vous débuter l’hypnose sur http://transe-forme.com/debuter-lhypnose/

La connaissance est Partage
Prenez soin de vous
Be One
Pank

HnO Hypno-Découverte : Rencontre du 120915 Paris-St Denis (Part 6)

On finit sur le travail que l’on peut faire sur les proches et l’importance du travail que nous devons mettre en place.

Une autre question a été abordée sur l’auto hypnose, avec un parallèle avec des méditations : MT, zazen et Mindfullness.

Pour retrouver les Hypno-découvertes précédentes >> http://rencontre-du-positif.jimdo.com/

Pour vous inscrire à celle du 31 Octobre à Paris St Denis : https://www.facebook.com/events/1549423968632801/

Prenez soin de vous,
Be One
Pank

HnO Hypno-Découverte : Rencontre du 120915 Paris-St Denis (Part 5)

Cette partie ouvre sur du conversationnel, le travail en Pnl et les tentatives de manipulation que nous tentons de mettre en place avec ces outils de communication.

Nous faisons un retour sur un thème du dernier Hypno-Découverte.En l’occurrence, sur l’hypnose et la famille avec un rappel sur le transfert- Contre Transfert.

Prenez soin de vous.

Be One

Pank

HnO Hypnose : Vivre sa Thérapie (Part 7) / Le transfert sur ton thérapeute

Il nous arrive souvent en tant que patient de vivre de nombreuses choses dans le cadre de la thérapie, vis à vis du thérapeute.
C’est ce que nous nommons transfert. Il est important de comprendre que cela peut ouvrir de nombreuses réponses pour gérer les problématiques avec lesquelles nous sommes là.

Toutes les vidéos sont disponibles sur http://transe-forme.com/

Prenez soin de vous,
Be One

Pank

Réflexion sur le transfert et l’Hypnose

transfert

Dans ma conception et ma pratique de la thérapie par l’hypnose, une notion de transfert existe. Je prends pour définition le déplacement d’une émotion issu d’un ‘objet-sujet’ du passée vers  un ‘objet-sujet’ présent, dans notre cas le praticien.

Dans ma perception de l’hypnose qui se veut moins symptomatique que de ‘recherche’, il y a nécessairement un transfert qui se fera entre le partenaire et le praticien. La phase de questionnement, qui pourra durer de quelques dizaines de minutes à quelques heures, offrent l’opportunité de transfert.

Nous allons dans la partie subconsciente : mémoire et émotions de notre notre partenaire, qui réactivant l’un et l’autre, peut entrer dans une transe qui devient rapidement projective. Nous sommes entre autre, au travers de nos questions les responsables de ces émotions, réflexions, activation d’ancrage, etc.

Durant le séminaire d’Hypnose Classique Curative, j’ai pu prendre note de quelques éléments dont je posais la réflexion depuis quelques semaines. Il y a un ‘danger’ est de perdre le  transfert thérapeutique vers un transfert ‘du quotidien’.

Je nomme transfert du quotidien, ce transfert où l’objet de l’émotion ne porte pas la casquette du thérapeute mais plutôt de l’ami, du collègue, de la famille etc.

Or le transfert d’un partenaire peut aussi entraîner un ‘contre transfert’ de la part du praticien. La mauvaise gestion d’un transfert comme par exemple, un regard violent, une attitude haineuse, une colère, une tristesse, fait sortir en quelque sorte le praticien de sa ‘transe de thérapeute’.

Dès lors il peut lui même transférer une émotion ‘retour’ vers le partenaire. Ne répondant plus avec l’accueil bienveillant et inconditionnel du statut d’aidant, mais en tant qu’ ‘Homme’ qui réactive une blessure, une douleur, une émotion du passée.

La posture de Thérapeute étant perdue, le patient peut dès lors revivre une émotion directe, sans que son subconscient ne parvienne à prendre de la distance avec la ‘personne’, l’objet du transfert n’ayant plus la place de thérapeute mais d’hallucination de l’objet transféré.

A cet instant le rapport thérapeutique est rompu, et il est préférable de stopper la séance. Le rôle d’un praticien est, avant même son système technique,dans le sujet qui nous concerne constitué de deux choses :

1- Le cadre qu’il impose pour la thérapie

2- La posture qu’il doit conserver dans ce cadre

Je précise dans ce cadre parce que je ferai un article prochainement sur une réflexion sur la possibilité d’un thérapeute de travailler avec un proche si ces deux éléments sont validés.

Prenons un exemple concret pour ma réflexion précédente :

Le praticien mène sa séance de questionnements

Le partenaire y répond et laisse les émotions le prendre, ce qui a pour conséquence d’éveiller un regard de haine.

Dans le cadre de la thérapie, le praticien accueille cette façon de se comporter et continue de poser ses questions, sachant que la transe est alors clairement active.

Le partenaire sent que l’opérateur ‘lead’ et l’accueille, il garde sa posture.

Si le praticien vit un contre transfert.. immédiatement le lien de subconscient à subconscient est rompu, la transe du thérapeute se transforme automatiquement.

Le regard est devenu une ‘attaque’ personnelle et la posture du thérapeute ayant  disparu, le cadre est rompu et les suggestions non verbales comme verbales vont être prises de plein fouet par le client.

Celui ci, consciemment, ne comprenant pas les réactions émotionnelles  de l’opérateur qui n’accueille plus mais ‘répond’.

Il y a de fortes chances que le partenaire n’accepte en aucun cas une mise en ‘transe active’ c’est à dire celle ritualisée avec l’induction et ce qui en suit. Et si c’est le cas, la transe sera fermée et inexploitable.

La mauvaise gestion du transfert dans le cadre d’une thérapie par l’outil d’hypnose pourra rendre les sessions inefficaces. Qu’importe la technique et la volonté de profondeur que l’opérateur souhaitera mettre en place.

Be One

Pank