HnO Posture et Questiosophie #34 : Désactiver des ancrages en questions

Nous sommes des êtres qui associons assez facilement les émotions et les situations. Cela devient un ancrage qui parfois nous pose quelques soucis dans le quotidien. Voici une notion simple de questiosophie pour commencer à désamorcer les choses.

Ne prenez que ce que est bon et juste pour VOUS.
La connaissance est partage.
Prenez soin de vous
Be One
Pank

Mon Tipeee :
https://fr.tipeee.com/hno-hypnose

Sites :
http://www.hno-hypnose.com
http://www.hypnosefusion.com

Mail : pankhno@gmail.com
Fb : pank Hno
Skype : pank.hno

HnO Hypnosophie #328 : Noël, c’est possiblement chiant..

La période de Noël est une période multi facettes. Elle est pour certains du bonheur et d’autres un enfer. Voici quelques réflexions.

Testez, observez et concluez par vous mêmes.
Les potentiels sont en vous.
La connaissance est Partage
Ne prenez que ce qui est bon et juste pour vous
Be One
Pank

Sites :
https://www.apprendre-hypnose.org
http://www.hno-hypnose.com
http://www.laboratoire-hypnose.com

Mail : pankhno@gmail.com
Fb : pank Hno
Skype : pank.hno

HnO Hypno-Découverte : Rencontre du 120915 Paris-St Denis (Part 5)

Cette partie ouvre sur du conversationnel, le travail en Pnl et les tentatives de manipulation que nous tentons de mettre en place avec ces outils de communication.

Nous faisons un retour sur un thème du dernier Hypno-Découverte.En l’occurrence, sur l’hypnose et la famille avec un rappel sur le transfert- Contre Transfert.

Prenez soin de vous.

Be One

Pank

HnO Hypno-Découverte : Rencontre du 120915 Paris-St Denis (Part 2)

Dans cette partie nous allons commencer à aborder le principe des ancrages et la façon d’aborder l’hypnose dans le sport.

Pensez que le prochain Hypno-Découverte de Paris St Denis, aura lieu le 31 Octobre 2015.

Je vais mettre l’événement en ligne sous peu.

Prenez soin de vous.

Be One

Pank

HnO PnL (Part 19) : Apprendre la PnL / Le Switch

Cet outil est utile comme complément des différentes éléments que nous avons vu précédemment. Il est intéressant de l’utiliser pour désamorcer des ancres et compléter les travaux sur les submodalités.

Vous devez juste avant de commencer la méthode être bien clair sur votre élément dissonant ( ce qui est simple) et votre ressource ( ce qui peut prendre plus de temps).

Une fois que vous avez bien nourrit votre ressource (vous pouvez utiliser les submodalités pour l’exploiter), vous allez pouvoir faire un changement de l’ancrage par un autre.

Je vous conseille dans un premier temps de vous aider des mains. Cette façon de faire utilise le facteur kinesthésique en plus qui vous permet de compléter la projection.

Testez et voyez ce que cela vous apporte.

Prenez soin de vous.

Be One

Pank

Réflexions sur les ancrages

ancre

 

L’ancrage est une réponse à un stimulus que nous avons automatisé. Les ancrages sont très souvent utilisés dans les techniques hypnotiques.

Je constate que de nombreux praticiens ‘soignent’ au travers des ancrages. Comme si c’était un outil thérapeutique puissant, en ancrant un état, ils compensent la problématique en jouant sur le principe d’une ressource qui va passer au dessus de l’ancrage précédent. Sans avoir à remonter dans la problématique ce pansement va atténuer le mal.

Cependant, il est délicat de savoir combien de temps le partenaire va conserver cet état avant de renouveler ce patch. Parce qu’un ancrage qui n’est pas nourri va atténuer sa réponse, et si le problème de fond n’a pas été réglé de façon plus profonde, la réponse au stimulus du passé, plus puissante, plus intégrée, va reprendre sa place.

Aujourd’hui en échangeant avec des apprenants, je me suis rendu compte que je n’ai pas du tout la même notion des ancrages. Que je ne les travaille pas comme ils le font.

J’ai mis en place de nombreuses expériences, et je ne suis pas d’accord avec la notion d’ancrages négatifs, lors de séances. Je sais que dans toutes les formations que j’ai suivies il y avait cette remarque : surtout n’ancrer pas un état d’émotion négative, de douleur ou d’abréaction.

Pour autant avec les tests que j’ai pu réaliser pour ancrer une douleur, ce dernier très souvent ne reste que très peu de temps, même sur une semaine l’ancrage a quasiment disparu. Pourquoi, parce que nous ne cherchons pas à ancrer des choses négatives

Vous me direz que pourtant nous avons plein d’ancrages négatifs… en effet, mais sur combien d’années, combien de répétitions avons nous fait ? 10 ans, 20 ans… c’est normal que ça reste.

Même Kein nous explique que si une personne fait une abréaction il faut lâcher le contact pour ne pas ancrer l’abréaction. Je ne suis pas du tout d’accord. Une notion d’abréaction est un message proposé dans la communication que nous avons entre notre conscient et notre subconscient.

C’est la fin ou l’explosion d’un pattern de communication dissonant.

Les ancrages permettent de garder une réponse sur un état et non pas un message. Pour faire une analogie, nous insérons et enregistrons un réseau dans notre GSM, mais pas un message sur le réseau. L’important est de pouvoir garder le même réseau opérateur et les messages sont juste les effets de l’utilisation du réseau.

Donc un ancrage est, selon mon point de vue, un enregistrement qui permet facilement de retourner à cette communication. Il y a peu de chances que nous gardions juste le message dissonant de la transe. Il sera de toute façon éphémère.

Alors prenons un instant, un moment pour seulement prendre confiance en l’état, celui qui cherche l’équilibre, homéostasie.

Ne craignons plus les pouvoirs de notre subconscient et sa capacité à ne faire que du bien, du bon et du meilleur.

Take care.

Be one

Pank