Podcast Parentheze #3 avec Dao : Réflexions sur le Besoin de Reconnaissance

Avec Dao, on papote de besoin de reconnaissance.

Suivez les prochains numéros sur https://parentheze.blogspot.fr/

Testez, observez et concluez par vous mêmes.
La connaissance est Partage
Ne Prenez que ce qui est bon et juste pour vous,
Be One
Pank
Sites :

https://hypnosophie.net
http://www.hno-hypnose.com
http://www.laboratoire-hypnose.com

Mail : hype.ose@gmail.com
Fb : hnohypnose
Skype : pank.hno

Publicités

HnO Hypnosophie #233 : Attention à nos partenaires ‘enfants adaptés’ ou qui ne décident jamais

Nous avons régulièrement des partenaires qui viennent pour des problèmes de choix et de décision. Souvent dans une posture enfant adapté, ils peuvent nous mener à ‘choisir’ pour eux si nous n’écoutons pas bien.

Ne prenez que ce que est bon et juste pour VOUS.
Les potentiels sont en vous.
La connaissance est Partage
Prenez soin de vous
Be One
Pank

Sites :
http://www.apprendre-hypnose.org/motivez-vous/
http://www.hno-hypnose.com
http://www.laboratoire-hypnose.com

Mail : hype.ose@gmail.com
Fb : pank hno
Skype : pank.hno

HnO Hypnose : Les interactions vides du Virtuel ( Stroke vide)

Une réflexion concernant les différentes interactions et même plus l’accoutumance que les strokes du web offrent.

Pourtant entre 1000 vues et quelques poignets de mains, des sourires ou une bonne soirée, ces interactions virtuelles paraissent bien légères.

Pour ceux qui ne connaissent pas trop les strokes, vous pouvez les découvrir au travers de l’analyse Transactionnelle.

Prenez soin de vous.

Be One

Pank

HnO Hypnose : Introduction à la thérapie du parent Intérieur

Nous travaillons fréquemment sur l’enfant intérieur. Nous avons un ensemble de techniques qui permet d’apaiser cette partie de nous.

Je vous propose au travers d’un concept que j’aime bien, une logique qui voudrait que pour aider l’enfant sur le long terme, nous devons nous occuper également du parent.

Nous avons des mécanismes que nous avons accepté comme étant des choses positives dans l’enfance. Même si cette notion positive peut être mise en question, il s’avère que nous répétons ce schéma et nous sommes comme surveillés par le parent.

Ce dernier est là pour mettre une discipline de cette mise en application des règles imposées. Or il est possible que cette façon de fonctionné soit en réalité, une projection ou une réponse inadapté dans la nature de l’enfant intérieur du partenaire.

En offrant la possibilité de ‘rééduquer’ le parent, nous ouvrons une porte pour l’harmonisation de la systémique intérieure.

Prenez soin de votre parent intérieur.

Be One

Pank

HnO Hypnose : Les Etats du Moi vus par la Transe (AT)

Si vous ne connaissez pas l’Analyse Transactionnel, je vous conseille d’aller un peu fouiner sur le net ou dans des bouquins pour découvrir.

Ce qui est dommage c’est que cette discipline a beaucoup été beaucoup vu comme une sous méthode de pychothérapie. Dans cette vidéo, je propose une petite découverte des différents états du moi.

Je ne suis pas un praticien d’AT donc je vous offre ma perception au vu de mon filtre d’hypnose. Je pense que nous pouvons vraiment intégrer superbe outil dans la pratique quotidienne de l’hypnose.

Prenez soin de vous.

Be One

Pank

Réflexions sur Internet Part 2

internet

J’avais déjà partagé une réflexion sur l’Internet il y a quelques mois (https://laboratoire-hypnose.com/2014/02/02/reflexions-sur-linternet/) Aujourd’hui avec le nombre de morts que se multiplie en France ( et je me laisse imaginer dans d’autres pays) suite à des défis Facebook, je m’interroge encore.

Je reçois en cabinet beaucoup de personnes qui n’ont pas confiance en elles, ou qui encore plus fréquemment qui sont en recherche d’amour, de respect et de reconnaissance.

Avec l’apparition des réseaux sociaux  et la multiplication des vidéos,des blogs, des twitts, chacun a inconsciemment un nouvel outil pour EXISTER.

Il suffit de voir le nombre de fois où les les murs des réseaux sociaux s’emplissent de mots sans intérêt, comme expliquer ce que l’on fait, envoyer une photo de son assiette… et pour retour il peut y avoir une déferlante de ‘j’aime’ ou de commentaires.

Nous en arrivons à des vidéos de plus en plus folles que les internautes envoient pour buzzer. Il suffit de voir le nombre de vidéo avec des GOpro pour offrir des images de plus en plus incroyables. Des motards qui se mettent en danger parce qu’ils veulent montrer leur maîtrise, des gamins qui filment leurs excès dans les rues avec leurs portables et Facebook qui pousse de plus en plus aux défis, de peur de ne pas être ‘considéré’ par ses ‘amis’, sa ‘communauté’.

Un rejet potentiel, une réactivation des maux de l’enfance. Alors reprenons les blessures initiales tel que peut le décrire Lise Bourbeau ; Trahison Rejet Abandon Humiliation Injustice.

Nous sommes dans des patterns de répétition, l’Internet passe son temps à nous les nourrir au travers des différentes informations plus ou moins sure et des ‘échanges’ sur les réseaux sociaux.

Beaucoup passent leurs vies sur les réseaux pour éviter d’être seul, les likes et les commentaires donnent la pernicieuses impressions de ne pas être ABANDONNE. Les internautes se construisent une sorte de banque de Stroke, qui pourrait leurs permettent de se sentir mieux, mais c’est un peu comme des calories vides, elles rendent dépendantes et ne suffisent pas à nourrir ce besoin d’être aimé, d’être reconnu.

Répondre que se soit sur des sujets sans intêret ou plus impliquant politiquement ou religieusement, offre un moyen de développer l’égo et souvent la haine qui nourrit une réponse à une INJUSTICE que nos mots numériques pourraient transformer afin de rétablir la JUSTICE divine, politique ou autre. Nous allons jusqu’à vouloir HUMILIER ses interlocuteurs et les insulter.

Cette direction qu’offre les forums et autres réseaux sociaux, entraîne encore plus de tension, d’opposition, de distance. Une magnifique affaire pour je ne sais qui, mais sûrement du monde, et surtout encore plus pour laisser l’illusion d’un lien même de haine, qui n’est qu’un vide de plus pour l’esprit et les émotions.

Les défis eux ont une choses amusantes, surtout en ce moment avec payez un resto ou … Vous imaginez que nous sommes arrivez dans un monde tellement virtuel que nous préférons garder quelques euros plutôt que de partager un moment humain, d’échanges, de rires et de vivre la vie. Alors les vidéos sans intérets se multiplient, avec une seule attente, prouver que l’on peut. Pas de REJET du groupe, mais plutôt des likes démultipliés.

C’est à ce moment là ou l’on aperçoit que le rapport humain est devenu secondaire. On pourrait me dire que ca n’empeche pas de voir les gens, je suis d’accord, par contre on ne voit que rarement des défis du genre : Offre un repas à un pote FB que tu n’as pas vu depuis plus de 6 mois ou sinon un avec qui tu as bu ton dernier verre…

On montre un bout de son passé sur une photo, on parle des ses humeurs du jours mais quand offrons nous qui nous sommes dans le vrai, le réel l’instant ?

Nous sommes des émotions virtuelles, des coups de gueules sur des blogs, des actions internet. Nous passons nos messages par les écrans. Nous avons l’impression d’être un fidèle ami ou confident en ne trahissant pas les pensées exposées à coup de mails ou de textos. Et pourtant à tout moment cette mémoire numérique peut ressortir, si une histoire tourne mal.

La confiance est cryptée aujourd’hui, et elle peut être piraté en quelques mots mal compris ou mal interprétés  sur un statut, un sms… laissant cette blessure de trahison s’exposer devant le monde des amis virtuels qui tous critiqueront mais dont tellement peu, iront au contact de cet autre blessé.

Nous sommes tous fautifs, ne regardons pas les ceux qui font des défis; des folies, des défouloirs du net comme des êtres idiots et inconsistants.

Nous sommes ces personnes qui ne levont pas la tête de nos ecrans de GSM ou de tablette. Nous sommes ceux qui ne donnons plus un vrai moment sans interference sur le réseau des émotions et des regards, mais toujours a répondre à une sonnerie qui nous coupe de l’autre. Nous sommes ceux qui nourrissons le Buzz.

Les familles ne donnent plus de temps pour s’occuper et apporter l’amour et la reconnaissance suffisante aux leurs  afin d’éviter que leurs marmots pensent que leurs exploits Youtube apporteront plus de retours pour eux. Nous ne donnons simplement plus la qualité de notre présence et de notre bienveillance pour enfin laisser l’autre pouvoir avoir la sensation qu’il existe.

Un like, une vue, un commentaire d’inconnus, de fans ou de followers n’apportent rien que l’impression d’exister… mais exister pour qui, et avec qui ? Est ce que l’emprunte numérique ne restera que la seule humanité dont nous sommes capables ?

Est ce que un buzz deviendra notre objectif de vie ?

Est ce que vous préférez faire un buzz ou des milliers de vue, plutôt que de boire un verre avec un pote, un frère, un inconnu qui sourit ?

Si j’avais un défi à mettre en ligne ça ressemblerait à une simple idée, pouvez vous passer plus de temps libre avec ceux que vous aimez plutôt que devant un écran ?

Be One

 

Pank