HnO Débuter l’Hypnose #60 : Le facteur de jugement dans la transe

Hier, en séminaire je parlais du facteur de jugement et comme cet aspect de la cartographie de l’esprit n’est pas ‘commune’, il peut y avoir une mécompréhension de certaines remarques et attitudes de nos partenaires en session.

Ne prenez que ce que est bon et juste pour VOUS.
Les potentiels sont en vous.
La connaissance est Partage
Prenez soin de vous
Be One
Pank

Sites :
http://www.apprendre-hypnose.org/motivez-vous/
http://www.hno-hypnose.com
http://www.laboratoire-hypnose.com

Mail : hype.ose@gmail.com
Fb : pank hno
Skype : pank.hno

Publicités

HnO Hypnosophie #189 : Arrêter de vouloir changer et de se développer … pour se découvrir ?

Nous sommes dans le développement personnel, nous sommes dans les ‘thérapies’, pour évoluer, avancer voire changer. Tout cela par rapport à des dogmes, des critères et des cadres que nous avons considérés comme ‘normaux’ voire ‘bons’. Ne nous perdons nous pas dans un excès de jugement qui nous empêche juste d’être ?

Testez, observez et concluez par vous mêmes.
Les potentiels sont en vous.
La connaissance est Partage
Ne prenez que ce qui est bon et juste pour vous
Be One
Pank

Sites :
http://www.hypnosophie.net
http://www.hno-hypnose.com
http://www.laboratoire-hypnose.com

HnO PnL #45 : Apprendre la PnL / Cours de Street PnL #12

Vidéo 12 : J’aborde un principe de TOTE.
Les principes de pattern et de set.
La notion de facteur critique.

Chaque semaine ou quinzaine, je compléterai les cours.
Vous pouvez retrouver les outils directement sur

http://www.apprendre-la-pnl.fr

La connaissance est partage.
Prenez soin de vous,
Be One
Pank
Sites:

http://www.apprendre-la-pnl.fr
http://www.hno-hypnose.com
http://www.laboratoire-hypnose.com

FB : Pank Hno
Page FB : Pank HnO
mail :hype.ose@gmail.com

HnO Hypnose Elmanienne #31 : L’importance du facteur critique dans le mouvement thérapeutique

Le facteur critique est un élément passionnant à prendre en compte dans l’hypnose. Je vous propose une observation sur ce sas d’administration qui permet de bien gérer les mouvements en diminuant le jugement.

La connaissance est Partage
Ne Prenez que ce qui est bon et juste pour vous,
Be One
Pank

Stabilité des Transes et Facteurs Critiques

Image

Dans les différentes transes que nous vivons ou que nous faisons vivre à nos partenaires, nous pouvons facilement remarquer qu’il y a durant une même séance des variations.

En effet, par période tout peut sembler plus clair, il y a plein d’images, de mots, de sensations qui nous arrivent, puis quelques instants plus tard c’est plutôt vide. Comme si les questions, le chemin emprunté n’offraient plus de réponses.

Je constate de plus en plus que le facteur critique offre deux facettes voire peut etre double. Le premier sas du conscient vers le subconscient, empêchant l’influence de toutes les informations reçues comme suggestions.

Le second du subconscient vers le conscient qui empêche que des souvenirs, émotions, sensations ne fassent surface dans le conscient, risquant d’être difficilement acceptés voire tolérés.

Dans le modèle entre la stabilité de la transe et les contournement des facteurs critiques, nous avons la capacité de dialogue entre le conscient et le subconscient.

Dans l’idéal, le conscient devrait etre présent comme récepteur d’informations fluides du subconscient et le questionneur des dites informations.

Seulement la transe étant instable le dialogue peut paraitre monologue et soit le conscient prend place et ne parvient plus ‘consciemment’ à entendre le subconscient, ce qui peut se traduire par des larmes, des peurs ou des émotions qui remontent ‘sans raison’ apparente.

Soit le subconscient prend quasiment toute la place et dans ce cas le conscient n’arrive plus a traduire, voire analyser le contenu. Dés lors l’opérateur devient la mémoire et l’analyste du partenaire.

Il arrive fréquemment que le subconscient prenne une grande place quand le facteur critique subconscient > conscient laisse filtrer des éléments importants. Pour exemple une grande violence, des attouchements ou autres expériences traumatiques que le conscient ne pourrait supporter.

C’est un peu comme dans la notion du rêve qui va permettre au subconscient de donner des informations parfois tellement incompréhensibles que même si nous nous en souvenions le conscient reste incapable d’en trouver une logique et l’oublie.

Cela nous donne également une ébauche de compréhension sur la difficulté de la prise de conscience. Il se peut que nous puissions avoir une séance avec une personne tres motivée pour se sortir d’une problématique. Le conscient présent voire sur présent mènera la transe, nos suggestions pourront etre assimilées par le subconscient qui à comme un droit de réponse.

A ce moment là, soit la transe se meut pour offrir une place d’expression du subconscient et donc un contournement du facteur critique, offrant une réponse, via une émotion, une sensation, une image en somme une prise de conscience. Cette dernière nous offrant une orientation à la séance, avec par exemple une réponse à une suggestion qui exprime que la direction prise n’est pas la bonne.

Exemple : un fumeur qui est motivé pour arrêter, des suggestions pour arrêter l’habitude, puis une image un déclic, un souvenir. Le partenaire se souvient que le père lui disait qu’un vrai homme fume. De cette information subconsciente on part sur problématique de ‘virilité’.

Soit la transe ne varie pas suffisamment et le subconscient ne contourne pas le facteur critique, le conscient étant trop présent, laissant la suggestion dans une phase de gestation. Cette dernière étant peut etre dissonante avec des besoins du subconscient donc n’apportant pas de retour attendu.

Exemple : le fumeur s’est donné un délai pour réussir a etre non fumeur, il n’est pas là pour gratter le passé. Même au moment de parler de son père, il s’arrête avec une réflexion type : je ne suis pas la pour parler de lui.

Il est vrai qu’avec un seeding de séance en séance il soit possible de voir des effets se mettre en place, seulement le subconscient va faire pousser ce nouveau processus non loin de celui qui avait besoin de sortir, de s’exprimer (via une abreaction).

Une mauvaise herbe peut ronger après la nouvelle plante… C’est une des raisons pour laquelle il est bon de retirer les attentes excessives des clients. Sur certains sujets il est bon d’avoir une transe consciente, pour d’autres surtout lorsque les outils comme la régression peut être utilisée, l’attente offre trop de place au conscient pour que le subconscient s’exprime librement et qu’il offre les informations les plus importantes pour le mieux être du partenaire.

Je continuerai sur ma réflexion d’instabilité de transe et de double facteur critique dans des papiers à venir.

Prenez soin de vous,

Be one

Pank

Le Facteur Critique et les Transes

sas

J’aime vraiment les séminaires semaines. Les journées m’entrainant, en tant que formateur, dans des transes vraiment passionnantes. En plus comme la vie est vraiment bien faite, j’ai la chance d’avoir à chaque fois des apprenants et des HnOseurs remplis de savoir.

Plus on transmet sa compréhension des choses et plus cette dernière s’étend. Elle s’étend par sa mise en vie, par son partage et par le retour et les ajouts des receveurs.

A mesure de mon travail avec les transes, je sors du cadre de compréhension cloisonné d’une discipline. Tout me parait plus proche du concept de CrossTherapy.

En échangeant avec Nicolas et Jessica, formateurs et psychopraticiens et avec la confiance critique de Raphaël, sous la sage liberté de penser de Mhamed, je commence à comprendre des éléments de la transe différemments.

Reprenons, en hypnose Elmanienne, nous définissons l’hypnose comme un contournement du facteur critique pour faire se rejoindre le conscient et le subconscient.

Le facteur critique empêchant la communication directe entre conscient et subconscient, il préserve le subconscient des informations extérieures. Ces dernières ne devenant pas des suggestions, restant seulement une info à traiter.

Avec le temps et l’étude j’ai compris, grâce à Kappa, que le facteur critique n’était pas un mur mais plutôt un sas dans lequel toutes les infos sont filtrées. Une dialise pour reprendre Christine.

En transe c’est à dire quand le conscient et le subconscient communiquent directement, en fonction des personnalités, le conscient aura plus ou moins de place.

En effet, il est souvent cas de personnes qui sont en transe mais qui doutent de ce fait parce qu’ils ont conscience de tout. Pour les streeteurs par exemple, ils n’arrivent pas à vivre de phénomènes hypnotiques.

La conscience garde ses capacités d’analyse et durant la transe le subconscient peut prendre plus ou moins de place, entrainant des comportements différents. Par exemple, en régression quand le subconscient a une grande place, on peut revenir sur un ‘souvenir’ précis en un instant et parfois même à la sortie de transe, la conscience ne s’en souvient pas.

Nos transes ne sont pas stables, exceptée pour les personnes qui laissent pleine place au subconscient dans le dialogue. Le dialogue sous entendant qu’il y a echange des deux parties, et comme vous le savez parfois c’est le monologue, d’un coté ou de l’autre.

La seconde stabilité d’après mes observations est l’H-Ultra.

Que fait le facteur critique, il peut se déplacer et ne plus se placer entre le conscient et le subconscient mais plutôt devant ces deux éléments pendant la transe, comme une ‘protecteur’ de transe. Vous pouvez le constater au moment où vous etes avec votre client et que la tondeuse démarre, lui ne réagit qu’à vos suggestions. Pendant les transes il va continuer sa ‘présence’ mais n’interviendra que sporadiquement comme ‘protection de l’équilibre’ des suggestions du conscient vers le subconscient et, du subconscient vers le conscient.

Le filtre fonctionne des deux côtés. C’est pour cette raison que certaines choses ne sortent pas dans certaines transes. Prenons l’exemple d’une agression. Si la transe vécue laisse un dialogue dans lequel le conscient est ‘trop’ présent, ce qui entrainera une fulgurance de conscience et peut etre une prise de conscience ‘trop’ difficile à vivre, alors le facteur critique subconscient, n’emettera pas l’information directe mais pourra offrir des symboles, des métaphores…

Si par contre le subconscient est plus présent que le conscient alors vous allez avoir des détails de la scène avec souvent une remontée émotionnelle voire une abreaction, et en ressortant de transe, ça sera à peine connecté au conscient, voire oublié.

Cela sous entend, et encore merci à tous de cet échange hier, que le facteur critique n’est pas 1 sans mais plutôt 2 sas. Un facteur critique qui filtre les informations du conscient vers le subconscient, et l’autre du subconscient vers le conscient.

Cela offre également une idée sur les raisons du temps d’intégration du changement du subconscient qui n’arrive pas immédiatement à contourner le facteur critique pour faire prendre conscience du changement de comportement ou de la dissonance qu’il faudrait corriger avec le conscient.

Je vais voir pour faire un schéma de cette notion de transe pour que mes amis visuels puissent voir de quoi je parle.

Cela reste une réflexion ouverte à échange, transformation et partage.

Prenez soin de vous.

Be One

Pank