Réflexion Estivale Part 10 / Support ou Tireur / Créer nos relations en conscience.

L’idée est de donner ses retours d’expériences comme du grain à moudre dans la proposition, le projet ou l’ambition de l’autre. Il vous est certainement déjà arrivé de voir ces interactions parfois éphémères dans des groupes, comme s’il était dans ce que l’on nomme la Zone dans le domaine sportif. Il n’y a pas d’excès, ce n’est pas une euphorie qui se disperse, il y a cette focalisation active, cette attention portée sur chaque chose. On pourrait le confondre à ces rencontres où pour des raisons diverses, tout est trop.

Comme un besoin d’expansion sur ce qui est vécu, les phases en Support pourraient sembler normales pourtant, il y a un éclat, une tranquillité. Je reviens sur cette idée de sécurité, personne ne craint de dire ce qu’il pense et ce qu’il ressent, chacun veut le meilleur pour ceux qui sont là. Cela n’empêche pas les vannes, les taquineries, les jeux de prise de pouvoir plus ou moins conscient, je le répète, ce n’est pas être dans un fantasme de communication. Les sujets abordés peuvent être graves et/ou éprouvants pour les personnes, il peut y avoir des cris, des larmes, parfois des brouilles et pourtant… Personne ne le prend mal, chacun se pose ses propres questions, l’intention générale est prégnante et il n’est pas rare que quelques minutes ou heures plus tard, tout ce qui aurait pu créer des conflits avec des Neutres ou des Tireurs, ne soient qu’une future source de réflexion et de partage.

Restons, une fois de plus réaliste, comme tout cela est énergivore, il faut chacun d’entre nous en prendre conscience et attention. J’ai observé une chose et il y a de fortes chances que vous l’ayez aussi vécu, ce moment où nous sortons de notre Support et pour des raisons de fatigue, de saturation (pensez que c’est un processus inductif pour nous faire changer de Transe/État), nous commençons à switcher. Nous passons par une étape de neutralité, qui dans l’absolu ne pose pas de problème, nous sommes juste moins proactifs et l’ambiance se transforme. Est-ce que cela vient de l’émetteur ou des récepteurs, c’est du cas par cas. Petit à petit, nous ne parvenons plus à nous maintenir et nous allons tirer.

Je vous rappelle que nous sommes naturellement attirés par voir le négatif, semble-t-il parce que cela nous permettait de nous mettre en mode vigilance et assurer notre survie. Il est donc assez logique que lorsque nous sommes dans un état où nous ne nous sentons plus au mieux, nous cherchions à conserver voire à reprendre de l’énergie. C’est à ces moments-là où en soirée, quand tout est fluide, on se rend compte que ça commence à grincer peut-être que des piques et une sorte d’agressivité se mettent en place. Nous passons petit à petit en mode réserve et nous tirons les autres, comme une possibilité de prendre le Lead. Vous avez certainement lu sur ce que les hypnotistes nomment le rapport. Une notion qui cherche à nous mettre dans un rythme commun avec nos interlocuteurs au travers d’une forme de synchronisation, puis petit à petit prendre le lead, ce qu’on pourrait dire l’attention des autres. Les sujets qui piquent, qui provoquent ou dérangent, sont de super aimants à focalisation, il suffit de regarder les titres putaclics qui orientent à faire le buzz d’une information ou d’une vidéo.

La Suite , demain…
Ne prenez que ce qui est bon et juste pour vous.
Be One
Pank Hno

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s