Extrait de l’essai 15-Apprendre le Système TPA / Chapitre 6 : Comment Utiliser le TPA ? (Part 2)

Extrait de l’essai 15-Apprendre le Système TPA
2014
Disponible sur https://goo.gl/ovXu5C
Chapitre 6 : Comment Utiliser le TPA ? (Part 2)
2e façon de l’utiliser : Outil d’amélioration de son état physique, psychique et émotionnel.
Cette facette du TPA est certainement la plus simple à travailler.
En effet, elle fonctionne sur deux aspects :
1- Répétitions Gestuelles
2- Répétition d’un Mantra Psychique
A l’inverse du TPA, dans le modèle de CrossTherapy il n’y a pas besoin d’un travail en amont, il peut être appliqué de façon ponctuelle.
Il suffit de bien définir sa problématique. Dans les systèmes plus analytiques il y a une différence à faire entre les problématiques et les objectifs de séance.
Dans le cas du TPAction nous pouvons simplement poser ce qui nous dérange. Il n’y aura qu’à IMAGINER ce problème comme une FORME.
Cette Forme pourra être une forme géométrique, un personnage, une scène. Il n’y a pas de limite à ce que vous allez proposer avec votre subconscient. Avant de commencer, pour que vous puissiez jauger au mieux, notez votre problématique sur une échelle de 1 à 10. Il est toujours utile de mesurer l’avancée d’un travail que l’on met en place sur soi-même.
1- Prenez un instant pour tendre une de vos mains devant vous.
2- Imaginez votre problématique dans le creux de votre main
3- Fixez-la une trentaine de secondes pour bien la ressentir.
Cela peut être un poids, une sensation, une forme, une couleur, il n’y a pas besoin de voir mais surtout d’imaginer. Laissez-vous aller à PROJETER cette sensation/forme/perception comme si vous la teniez à bout de bras.
Symboliquement, vous pouvez vous rendre compte que vous prenez ce mal, ce problème à bras le corps et que vous décidez d’y FAIRE FACE.
Vous passez de la phase de DENI qui pouvait être pesante à une mise en place d’action par et pour vous même.
4- Vous allez poser l’autre main sur le problème et commencer à tourner dans le sens d’une aiguille d’une montre en vous répétant une phrase du type :
*Je Tolère la présence de….
*Je Me Tolère avec…
*Je tolère l’existence de… dans ma vie
Faites-le pendant une Trentaine de secondes en cherchant à EFFACER ce symbole imaginaire de votre mal.
On peut facilement imaginer une éponge qui nettoie un tableau, comme un effacement progressif et possible des choses.
Même si cela peut prendre du temps dans les phases de stress ou celles de ‘crises’.
En effet, les retours montrent que parfois certaines personnes passent une heure pour l’étape de TOLERANCE.
Dans ce toucher, il y a régulièrement des remontées émotionnelles. Un moment qui est parfois proche de l’abréaction.
Vous verrez avec quelques techniques en plus dans les phases avancées, la respiration pourra vous permettre d’accélérer certains processus.
Faites bien des phases courtes de 30 secondes dans un sens, en vous répétant votre mantra.
5- A la fin du temps, claquez fort entre les mains.
Le principe est d’interrompre symboliquement le schéma dissonant avec un geste et un son fort afin de permettre la rupture de ce dernier.
Ce geste a toute son importance, au départ nous pouvons l’oublier parce que nous nous trouvons dans des excès émotionnels, et nous arrêter pour claquer dans les mains paraît inopportun.
Testez et observez ce que cela apporte.
6- Reprenez dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. Vous continuez la même dynamique que vous avez mise en place, toujours avec la perception de votre mal.
Vous le faites pendant trente secondes et vous vous fixez à la fois sur le mantra et sur le fait d’effacer votre problématique.
7- Claquez fort dans les mains et vérifiez votre ECHELLE.
Il n’y a rien d’autre à faire sur chaque étape que cette démarche : Tolérer, Permettre, Accepter.
Vous allez prendre le temps qu’il faut pour que la gêne physique ou émotionnelle s’atténue ou s’efface complètement.
Il est possible qu’au départ vous sentiez que sur votre échelle, tout augmente. Certains clients n’arrivaient même pas, dans un premier temps, à faire le geste d’effacement et à se répéter le mantra, tellement la notion même de tolérance était insupportable.
Il ne faut surtout pas abandonner, même si votre corps et votre esprit sont en résistance, il est important que vous puissiez pousser votre dynamique.
La rotation peut se faire plus ou moins vite cela n’a que peu d’importance. Si l’image émotionnelle dans le creux de la main est trop douloureuse, changez-la en un SYMBOLE.
Le symbole permettra automatiquement de mettre une certaine distance avec le vécu. Il peut aussi n’être qu’un mot que vous prenez le temps d’effacer.
Vous allez constater plusieurs choses. Plus vous allez vous focaliser sur votre émotion et sur la projection de votre image dans la main en la fixant, plus vous allez vous permettre d’entrer dans une transe.
C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il peut y avoir une remontée émotionnelle importante.
Les rotations dans un sens offrent à l’esprit une notion d’effacer le schéma que nous connaissons dans sa forme présente. C’est fluide, c’est une possibilité que nous nous offrons.
Aller dans l’autre sens, c’est offrir un schéma antagoniste et par essence opposé.
J’ai appris lors d’une de mes conférences que certaines techniques de chamanisme proposaient de tourner en rond à l’inverse de l’aiguille d’une montre pendant 90 minutes afin de supprimer une mauvaise habitude. C’est dans cette idée que nous allons à l’inverse.
De plus pour ceux qui connaissement les concepts de l’hypnose thérapeutique, cela permet de créer des patterns, c’est-à-dire des schémas répétitifs que vous allez transformer avec votre INTENTION au travers du mantra.
L’intention est très utilisée dans les démarches spirituelles et aussi dans le développement personnel, elle est maîtresse de nombreux changements.
Seulement la plupart du temps, nous n’y ‘croyons’ pas, nous sommes davantage dans une dynamique d’espérance.
Pourtant l’espoir est une chose qui pour la plus grande partie du temps mène à l’échec.
L’intention est comme une flèche que l’on décoche pour aller vers le cœur de la cible. Nous y mettons tout ce que nous avons, c’est comme notre vie dans une action.
Cette énergie est cette volonté d’arriver coûte que coûte au centre. Dans le TPAction, votre intention est d’aller mieux au travers des étapes de la tolérance, de la permission et de l’acceptation.
Il est possible que vous vous sentiez de plus en plus dissocié à mesure que vous pratiquez cette méthode, restez simplement fixé sur votre mantra et vos gestes, vous verrez que rapidement vous percevrez les choses de façon très différentes. Pensez à régulièrement voir où vous en êtes de votre malaise, grâce à l’échelle.
Certaines personnes sont presque dans l’oubli, comme si elles se disaient qu’il n’y avait aucune raison pour qu’elles réagissent comme cela vis-à-vis d’un sujet.
D’autres sentent qu’il y a comme une explosion en elles, comme si une chose douloureuse venait de disparaître.
Pour d’autres encore c’est plutôt un allégement, une prise de conscience au travers de l’apaisement que cela peut procurer.
Plus vous allez l’utiliser plus vous allez vous rendre compte que les différents éléments dissonants vont disparaître facilement.
Vous n’avez pas à faire l’ensemble du processus pour arrêter. Vous allez pouvoir vous arrêter à une étape. Parfois, celle- ci prenant quelques minutes, vous n’avez pas forcément la possibilité de tout faire. Cela importe peu, baissez ce que vous pouvez baisser.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s