HYPNOCRÉALIVRE / HYPNOSE ET INTUITION / CHAPITRE 7 : LES ERREURS

Hello,

On continue ce petit essai HypnoCréaLivre.

Be One
Pank

Chapitre 7 : Les erreurs

Nous ne sommes pas parfaits. L’intuition permet de porter plus attention aux informations conscientes et subconscientes, néanmoins elle nous reste associée. Nous sommes limités, nous travaillons en interne à prendre des compétences, nous parvenons à avancer sur certains aspects et même nous ouvrir sur de nouveaux domaines d’exploration. Quoiqu’il arrive, nous sommes faillibles et même des intuitions “certaines”, avec les marqueurs et tous les feux au vert, s’avèrent un échec.
Ce n’est pas parce que nous sommes dans une meilleure communication avec nous-mêmes, que nous sommes aptes à savoir davantage de choses, que nous devenons omniscients. C’est d’ailleurs pour cette raison que nous sommes parfois un peu taquins avec les voyants qui nous prédisent des résultats au football ou en politique. Il y a des probabilités, des perspectives que nous synthétisons pour obtenir des résultats potentiels. D’ailleurs même les IA ne sont pas encore au top dans ces expectatives. Je vous invite à ne pas associer une intuition à un pouvoir “magique” ou une connexion à une source de connaissances comme le faisait la société théosophique avec les archives akashiques.
Nous cherchons à prendre en compte que nous pouvons nous mettre dans des états, des transes qui en diminuant le facteur de jugement, laissent émerger des orientations ou des conclusions qui proviennent des observations et des expériences réelles ou virtuelles que nous avons accumulées. D’ailleurs dans cette notion de virtuelle, je mets également ce que nous avons lu, étudié, entendu ou vu. Plus nous nous exerçons à nous écouter, à prendre en compte cette “expérience”, plus nous pouvons avoir des décisions justes pour notre quotidien. Je pense même que l’intuition reste personnelle et qu’il ne faudrait pas que cela implique trop les autres (même si parfois quand nous sommes chefs de famille ou de projet, l’équipe doit suivre notre décision).
Nous allons donc faire des erreurs, simplement parce que nous pouvons nous projeter plus ou moins consciemment dans un futur, mais nous ne pouvons pas prendre en compte tous les inconnus.
Vous pourriez me dire que justement l’intuition est cette faculté à ressentir qu’il y a une variable inconnue et donc que nous devrions anticiper spontanément. Je pense que nos transes intuitives, spontanées ou induites, nous offrent une plus grande considération des datas que nous ne percevons pas consciemment. En ayant plus d’informations, nous avons plus d’options et de compréhension avant notre décision. Ce qui pouvait sembler un évènement incroyable devient seulement des données cumulées. On le ressent souvent quand on boxe alors que nous sommes crevés et que nous parvenons à esquiver à un demi-centimètre une percussion qui nous aurait endormies. Si je garde cette analogie, il arrive aussi souvent que nous allons prendre la frappe, parfois tomber KO, parfois l’absorber partiellement, parfois limiter complètement les dégâts ou parfaitement l’éviter. L’erreur n’est rarement absolue, elle peut de la même façon avoir des variables.
Les erreurs sont inévitables. Ne commencez pas à vous mettre du stress pour que tout soit bon. La plupart du temps vous allez avoir deux éléments récurrents.
“J’ai eu une intuition qui s’est avérée complètement fausse”.
Pour le premier cas, gardez en tête de réussir 70-80% du temps. Le 50/50 n’indique rien de fiable sur la démarche. Se focaliser sur 100% est utopique, ça arrive parfois dans une loi des séries, ça ne dure pas. Il y a certainement des personnes plus douées qui facilement parviendront à atteindre 80% de réussite, pendant que d’autres devront travailler et répéter leurs gammes régulièrement. Quand vous êtes dans l’échec, chercher à savoir sur quel marqueur vous vous êtes appuyés, vérifier votre engagement, si vous étiez en attente d’un résultat prédéfini ou étiez vous neutre ? Est-ce que vous avez eu d’autres informations, les autres voix dont on a parlé précédemment ? D’ordinaire laquelle est la plus juste ? Plus vous pourrez définir ce qui n’est pas valide dans votre décision, plus vous pourrez le prendre en compte pour les prochains jeux. Il y aura aussi simplement des moments où vous êtes en phase avec votre formule personnelle, mais vous avez juste faux.
“Je n’ai pas pris en compte l’information que j’ai captée”.
Pour le second cas, l’écoute est souvent non juste. Je fais une différence entre entendre une information et l’écouter. Nous sommes beaucoup à entendre cette intuition, mais peu à la prendre en compte. Pourquoi n’avez vous pas changé vos plans ? Quel est votre niveau d’énergie pour réagir ?
Cette question de l’énergie est un indice pour déterminer notre volonté réelle (pas celle fantasmée). Sa remise en question pourrait impacter notre “envie” de croire en sa propre intuition.

hnohypnose #hypnose #hypnothérapie #ecriture #partage #hypnosophie #intuition #développementpersonnel #transe #psychologie #psychothérapie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s