BOUGEONS-NOUS LE … / ORIENTER VOTRE VIE – part 3

3- Ressentir et vivre ce que l’on ose

Téléchargement : https://goo.gl/s7N9tQ

Vous allez partir à l’aventure de votre vie et ce n’est pas sur votre pc, votre téléphone ou votre télévision que les choses vont arriver. Bien sûr, prenez-les comme des outils et une fois de plus, des leviers pour atteindre votre objectif. Il faudra en plus de cela, avancer dans le monde. Rencontrer des personnes, vendre vos idées, rencontrer des inconnus, partager vos ambitions. Nous ne pouvons pas parcourir le monde sans avoir à croiser l’autre. Alors à vous de faire au mieux pour les contacts et les relations humaines. Vous n’aimez pas cela et bien faites au mieux et imposez vous d’être poli et respectueux. Le monde ne demande pas que vous soyez son pote, dans une société saturée de réel et de virtuel, de rencontres sur des réseaux sociaux ou des applications, vous ne serez qu’une personne de plus dans leur quotidien. Devenez simplement l’exemple de votre projet et de votre cheminement. Soyez habité par ce que vous avez décidé comme étant votre orientation de vie. Notre monde est rempli de personnes qui ne pensent qu’à leurs vacances et aux moments où elles ne bossent pas. Vous devez être différents, vous devez arrêter de vous plaindre de ce que vous vivez en ce moment, c’est de l’énergie perdue pour rien et ça vous enferme dans des ruminations stériles et une fois de plus vous empêchent d’agir, de vivre des expériences et des émotions. Soyez différent et assumez. Soyez celui qui veut atteindre son rêve, soyez l’architecte du monde que vous souhaitez habiter. Si les autres ont le temps de geindre, devenez celui qui n’a pas le temps pour cela, parce que les instants que vous vivez sont dédiés vers ce que vous avez décidé. Cela peut sembler extrême et les personnes qui stagnent dans la plainte du quotidien vous le feront remarquer.

Comme je vous l’ai dit beaucoup vont vous juger et critiquer voire vous haïr. Souvenez-vous, les autres ne demandent jamais que vous changiez, vous leur imposez un mouvement ou un questionnement qu’ils n’ont pas demandé. Vous ne contrôlez pas les autres, les proches comme les autres. Vous n’avez que la maîtrise de ce que vous voulez mettre en place. Prenez du temps pour ressentir, vivre dans chaque cellule de votre corps ce que c’est que d’avancer sur votre périple. Soyez conscient, soyez présent, soyez celui qui vit sa tournée, sa voie. Il ne faut pas se leurrer, il y a des jours ça va être difficile et vous allez devoir travailler votre encaisse. Il va y avoir des envies de fuir et de tout arrêter. Votre mental devra reprendre le relai et cette fois, il ne devra pas fantasmer ou rêver, juste vous soutenir quand les sensations dans le corps seront de la souffrance. Nous pouvons mettre au monde nos projets et nos vies avec souplesse, mais les contractions nous rappelleront que nous devons rester centrer pour accoucher de notre véritable être. Apprenez à méditer/auto hypnose, respirer, vous retrouver dans des états d’apaisement. Vous allez trouver des zones de conforts qui vous permettront de lâcher ces ressentis lourds et ses envies d’abandon. Reliez toujours votre corps et votre esprit, ne devenez pas un être unidimensionnel, vous êtes bien plus. Vous ne choisissez pas de vivre le chemin facile. Devenir ce que vous êtes, faire ce que tant n’ont jamais fait et obtenir des choses qui vous donnent satisfaction , c’est rare. Si ce n’était pas le cas, nous verrions à longueur de temps des personnes satisfaites, heureuses et dans un succès personnel. Notre réalité n’est pas celle-ci, ce qui prouve qu’il y a de la place pour vous, parce que vous avez accepté cette idée que ça pouvait être difficile, que vous alliez passer dans la zone rouge. Comme apprendre à méditer, il est utile de s’entourer de personnes inspirantes, ces personnes qui jamais ne pourront vous jalouser, qui ne souhaitent que votre succès. Ils ne sont pas nombreux, faites confiance à votre instinct.
Ils seront là pour vous écouter, vous conseiller, vous recadrer avec bienveillance. Éveillez-vous à vivre des sensations multiples de la douleur à la satisfaction, à aller dans des zones d’inconfort et à les arpenter de plus en plus sereinement.

Be One

Pank

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s