RÉFLEXION HYPNOSOPHIQUE #6 : Les paradoxes sur les différents chemins thérapeutiques (Part 1)

Hypnosophie_R1_03Il est complexe dans le monde de la recherche intérieure de lier deux aspects qui sur bien des aspects peuvent être complètement antagoniste. Les notions psychologiques et les notions plus ‘spirituelle’. Quand je parle de spirituel, cela inclus autant les différentes logiques des PES, que des croyances dans les énergies, celle des réincarnations et autres ‘dogmes’.

L’opposition est importante et peut réellement devenir un frein dans notre évolution personnelle. J’explique régulièrement que nous sommes dans des cases dans le regard des personnes que nous côtoyons, comme nous nous mettons dans des cases notamment pour créer des repères. Les disciplines de la psyché et les notions spirituelles offrent un éventail important de cases prémâchées que nous consommons allégrement.
Je vais prendre mon cas pour que ce soit plus palpable.

Si je prends la psychopathologie, je tends sympathiquement vers un profil antisocial. C’est une réalité à la fois interne et comportementale. Dans cette perception de moi et comme j’ai une quête intense de « ma vérité », j’observe régulièrement les situations et je constate de nombreuses fois que je rentre dans un pattern antisocial qui peut aller vers une forte violence. Cela n’est pas très ragoûtant, n’est-ce pas ? A cela peut s’opposer une capacité particulière à passer des jours voire des semaines, seul, à aimer ce recentrage vers moi, qui dans une autre case de mon être, revient à une « nécessité » de se séparer du monde et de l’autre pour ne pas se grimer dans des rapports sociaux. Cette facette fait partie de ma démarche spirituelle depuis adolescent et représente une qualité à mes yeux. Celle de n’être que peu dépendant des autres, de ne prendre que peu en considération ce que le monde extérieur pourra faire ou dire, sachant que la priorité est ma vérité intérieure, bien souvent éloignée de la « vérité sociale ».

Vous remarquez que du côté psy j’ai une tendance marquée antisociale, qui si cela se développe dans les codes actuels deviendraient une pathologie et que du côté spirituel c’est un levier de recentrage. Cette opposition pleinement dualiste est difficile à prendre en considération sans se faire des nœuds à la tête. Pour aller encore plus loin, quand je parle de dualité, c’est un facteur accepté dans la vie humaine, il y a ombre et lumière, bien et mal, chaud et froid … Dans une notion thérapeutique, nous pouvons parler de méthode holistique parce que nous admettons une séparation du corps et de l’esprit. Pourtant, dans mes valeurs plus spirituelles, tout n’est qu’un amas unique, une unité sans bien ou mal, sans ombre ou lumière, dès lors sans vrai ou sans faux… La confrontation des deux idées (qui peut être n’existe pas si tout est un), empêche un apaisement dans la propre perception du monde et là encore un paradoxe qui peut devenir plus anxiogène que libérateur.

Allons encore plus loin, si on prend un typage que j’aime particulièrement et que je partage régulièrement dans mes vidéos, l’ennéagramme, depuis un certain moment, je trouve que le modèle est bloquant. Admettons-le, tout comme peut l’être les notions psys ou spirituelles. Dans ces différentes cartographies du monde, il y a une idée forte : celle d’identifier ce que c’est être bien.

Je précise ma pensée, ces trois disciplines expriment de façon différente la voie de ce qui doit être le comportement juste, la pensée juste, le système cognitif juste, le processus émotionnel juste etc. Chaque chemin ‘impose’ parfois plus que ne propose sa vérité, factuellement ou scientifiquement prouvée. Nous en tant qu’individu, qui ne nous connaissons et qui passons par ces prismes pour se connaitre on se sépare automatiquement de nous-mêmes parce que endoctriné dans des modèles établis. Ces oppositions en plus d’être un ensemble d’injonctions contradictoires, est également enfermant voire culpabilisant.

… A suivre…

Les potentiels sont en vous.
La connaissance est Partage
Ne prenez que ce qui est bon et juste pour vous
Be One
Pank

Publicités

Une réflexion sur “RÉFLEXION HYPNOSOPHIQUE #6 : Les paradoxes sur les différents chemins thérapeutiques (Part 1)

  1. Pingback: RÉFLEXION HYPNOSOPHIQUE #6 : LES PARADOXES SUR LES DIFFÉRENTS CHEMINS THÉRAPEUTIQUES (PART 2) | Laboratoire Hypnose

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s